sulfater

sulfater

sulfater [ sylfate ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1872; de sulfate
1Enduire de sulfate de cuivre (le bois); traiter (le vin, le moût) en y ajoutant du plâtre.
2(1904 ) Traiter (la vigne) en pulvérisant sur ses tiges et ses feuilles une bouillie à base de sulfate de cuivre (et par ext. d'un autre sel de cuivre), afin de la protéger contre les maladies cryptogamiques. Sulfater des grains; un champ (au sulfate de fer).

sulfater verbe transitif Pratiquer le sulfatage. Produire la sulfatation.

sulfater
v. tr. Répandre du sulfate sur (un terrain), notam. du sulfate ferreux, pour compenser une carence en fer, ou du sulfate d'ammonium, comme engrais.

⇒SULFATER, verbe trans.
A. — AGRIC. Traiter des cultures contre diverses maladies fongiques, notamment le mildiou de la vigne, par pulvérisation de sulfate de cuivre, de bouillies à base de sulfate de cuivre. Appareil à sulfater. Posier (...) sulfatait aussi ses quatre arpents (...). L'ouvrage fait se voyait derrière eux à la couleur du feuillage vert-de-gris sur l'espace sulfaté (HAMP, Champagne, 1909, p. 112). On erra longtemps dans l'emploi du sel de cuivre, soit comme dosage, soit comme opportunité d'application. Les plus belles récoltes duraient le temps (...) de les « espérer », disaient les paysans. De plus, ceux-ci ne sulfataient qu'avec répugnance. Ils trouvaient ce labeur inaccoutumé écrasant (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 96).
B. — CHIM. Former des sulfates, en particulier sur les plaques d'un accumulateur. Empl. pronom. La batterie d'accumulateurs ne peut se passer de soins. Deux choses sont à voir: sa propreté, car elle se sulfate aux bornes, et le niveau de l'électrolyte (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 329).
C. — Arg., pop. Tirer sur quelqu'un avec une mitraillette. Quand on est rentrés chez l'Artisse, Barbier était là avec sa mitraillette. Même qu'il voulait nous sulfater, parole (FALLET, La Grande ceinture, 1976 [1956], p. 112 ds CELLARD-REY 1980).
REM. Sulfatant, -ante, part. prés. en empl. adj., chim. Qui produit des sulfates, transforme en sulfates. La pierre est attaquée par les acides tenus dans les fumées des villes (...). Les bactéries, dont l'action sulfatante a été étudiée au cours de ces dernières années, ne semblent jouer aucun rôle nocif lorsque les circonstances sont normales (LAMBERTIE, Industr. pierre et marbre, 1962, p. 88).
Prononc. et Orth.:[sylfate], (il) sulfate [-fat]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1801 sulfaté « qui renferme du sulfate ou des sulfates » fer sulfaté (R.-J. HAÜY, Traité de minér., Paris, Louis, t. 2, p. 7); 2. 1843 « chauler les grains à l'aide de plâtre ou de sulfate de chaux » (Agriculture fr., Département de la Haute-Garonne, p. 120 ds QUEM. DDL t. 13); 3. 1904 « enduire de sulfate de cuivre les ceps et les feuilles de vigne pour les préserver du mildiou » (Nouv. Lar. ill.); cf. 1909 (HAMP, loc. cit.). Dér. de sulfate; dés. -er.
DÉR. 1. Sulfatation, subst. fém., chim. Formation de sulfate; en partic., production d'une couche de sulfate de plomb sur les plaques d'un accumulateur au plomb dont l'électrolyte se compose d'acide sulfurique. La sulfatation constitue un des agents les plus puissants de désagrégation des calcaires, par transformation du ciment qui lie les cristaux de carbonate de chaux, en sulfate de chaux hydraté: ce corps, en foisonnant, brise ou soulève une portion de la pierre (Arts et litt., 1935, p. 20-6). []. 1res attest. 1935 « action de transformer en sulfate » ibid., en partic. 1956 « production d'une couche de sulfate de plomb sur les plaques d'un accumulateur électrique » (CHAPELAIN, Techn. automob., p. 324); de sulfater, suff. -(a)tion. 2. Sulfateur, -euse, subst. a) Agric. ) Personne chargée du sulfatage des cultures. Les sulfateurs espagnols, les vendangeurs et vendangeuses (GIRAUDOUX, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, 1950, p. 42 ds ROB. 1985). ) Le plus souvent au fém. Appareil servant à sulfater. Durant le cours de la pousse, chaque fois que de nouveaux pampres surgissent, un homme, muni d'un appareil appelé « sulfateur », marche de sillon en sillon, baignant la vigne entière, souche et sol, d'une poussière d'eau cuivrée (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 111). C'est dimanche, et je n'entendrai même pas le bruit des sulfateuses (MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 19). b) Arg., pop., subst. fém. Mitraillette. Certains gars tentent de poursuivre leur avantage mais d'autres les en dissuadent car ils ont cru distinguer des mitraillettes dans les mains de quelques C.R.S. et craignent que ceux-ci aux abois ouvrent le feu. Attention aux sulfateuses, entend-on gueuler un peu partout (L. OURY, Les Prolos, 1973, p. 215). [], fém. [-ø:z]. 1res attest. a) subst. masc. 1858 « ouvrier qui fabrique le sulfate de quinine » (LITTRÉ-ROBIN) — 1892, GUÉRIN, ) 1904 « personne qui procède au sulfatage de la vigne » (Nouv. Lar. ill.), ) 1921 « appareil servant à sulfater les vignes » (PESQUIDOUX, loc. cit.), b) subst. fém. ) 1928 « id. » (ID., Livre raison, p. 1), ) 1945 arg. milit. (Ch. BRUNEAU, in Les Étoiles, 4 sept., in Pages fr., n° 6, p. 59 ds QUEM. DDL t. 12, s.v. mandarine: ils appelaient les Sten des sulfateuses); de sulfater, suff. -eur2.
BBG. — QUEM. DDL t. 13.

sulfater [sylfate] v. tr.
ÉTYM. 1872; 1943, pour le blé (D. D. L.); de sulfate.
1 Enduire de sulfate de cuivre (le bois : échalas, perches, etc.) pour lui assurer une meilleure conservation.Traiter (le vin, le moût) en y ajoutant du plâtre (sulfate de chaux) pour en activer la fermentation (on dit aussi plâtrer).
2 (Déb. XXe). a Traiter (la vigne) en pulvérisant sur ses tiges et ses feuilles une bouillie à base de sulfate de cuivre (et, par ext., d'un autre sel de cuivre), afin de la protéger contre les maladies cryptogamiques (mildiou, etc.).
b Arroser de sulfate de cuivre (des semences) pour empêcher la carie.
c Traiter (une terre, un champ) en y épandant du sulfate de fer, pour le débarrasser des plantes adventices.
DÉR. Sulfatage, sulfatation, sulfaté (2.), sulfateur, sulfateuse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • SULFATER — v. tr. T. d’Agriculture Enduire de sulfate de cuivre les ceps et le feuillage des vignes pour prévenir le mildiou. Ce clos a été plusieurs fois sulfaté cette année …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • sulfater — (sul fa té) v. a. Tremper dans un bain de sulfate de cuivre les bois et surtout les échalas de vigne ou paisseaux, pour les rendre plus durables …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sulfater — v.t. Arroser de projectiles …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • sulfater — vt. , traiter avec du sulfate, (des plantes) : solfatâ (Aix, Albanais.001A), SULFATÂ (001B, Montagny Bozel, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • sulfatage — [ sylfataʒ ] n. m. • 1849; de sulfater ♦ Opération qui consiste à sulfater. Traitement des cultures au sulfate de cuivre. Le sulfatage des bois, de la vigne. ● sulfatage nom masculin Pulvérisation de sulfates de cuivre ou de fer sur les parties… …   Encyclopédie Universelle

  • sulfata — SULFATÁ, sulfatez, vb. I. 1. refl. (Despre suprafaţa sau porii materialului activ al plăcilor unui acumulator electric) A se acoperi cu sulfat de plumb ca urmare a neglijenţei în exploatare. 2. tranz. A muia un material într o baie de sulfat… …   Dicționar Român

  • pompe — 1) nf., cérémonial magnifique et somptueux => Tralala. 2) nf., appareil pour aspirer, refouler ou comprimer des gaz ou des liquides : panpa (Cordon), PONPA (Albanais.001, Annecy.003, Genève.022, Montendry, Saxel.002, Thônes.004). A1) pompe à… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • sulfate — [ sylfat ] n. m. • 1787; de sulf(o) et suff. chim. ate ♦ Sel ou ester de l acide sulfurique. ⇒vx couperose, vitriol. Sulfates acides. ⇒ bisulfate. Sulfates et persulfates. Sulfates naturels de plomb, de calcium hydraté. ⇒ gypse. Sulfate de cuivre …   Encyclopédie Universelle

  • sulfaté — sulfate [ sylfat ] n. m. • 1787; de sulf(o) et suff. chim. ate ♦ Sel ou ester de l acide sulfurique. ⇒vx couperose, vitriol. Sulfates acides. ⇒ bisulfate. Sulfates et persulfates. Sulfates naturels de plomb, de calcium hydraté. ⇒ gypse. Sulfate… …   Encyclopédie Universelle

  • boille — [ bɔj ] n. f. • 1624; var. de 1. bouille ♦ (Suisse) Récipient servant notamment au transport du lait. ⊗ HOM. Boy. ● bouille ou boille nom féminin (origine préromane) En Suisse, grand bidon cylindrique servant à transporter le lait. Hotte de bois… …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»